Le concept qui m'a le plus frappé au CEGEP

Osez et partager!

(Cet article contient des liens d'affiliation. Cliquer sur les liens d'affiliation ne vous coûte rien de plus mais si vous achetez quelque chose, je pourrais avoir une commission).

Quand on quitte le secondaire pour le CEGEP c'est quelque chose, vous avez des attentes et vous êtes euphorique à propos de ce que l'université vous apportera.

Eh bien, en tout cas c'est comme ça que j’étais.

Quand j'étais au CEGEP, j'étais inscrit en commerce.

C'était un grand pas en avant pour moi parce que j'avais passé mon secondaire avec principalement des C.

Je savais que j'allais devoir être plus sérieux au sujet de mes études si je voulais obtenir mon diplôme.

Et évidemment, c’est ce que j’ai fait, puisque j’ai mon diplôme.

En commerce, vous apprenez sur beaucoup de choses comme la comptabilité, la finance, le marketing, la microéconomie, la macroéconomie, etc...

J'ai appris des concepts intéressants dans tous ces cours, mais je ne peux pas expliquer pourquoi il y a un concept qui m'a plus frappé que les autres, et c'est le coût de renonciation.

Sur la photo d'une fille travaillant sur son ordinateur pour ses devoirs, vous pouvez voir le titre de l'article "Le concept qui m'a le plus frappé au CEGEP"
TheAddictedReader.com

Coût de renonciation

Comme vous le verrez, c’est un concept vraiment intéressant qui s’applique à tout ce que vous faites dans la vie.

Ce concept dit que chaque décision que vous prenez a un coût.

Vous choisissez une chose plutôt qu'une autre et la chose qui a été abandonnée a un coût, cette perte s'appelle un coût de renonciation.

Vous devez voir toutes les décisions que vous prenez dans leur ensemble.

Pour commencer, il y a deux coûts qui doivent être additionnés pour avoir le coût de renonciation. Le coût explicite et le coût implicite.

Chaque fois qu'il y a de l'argent en jeu, c'est-à-dire une sortie d'argent (dépense), cela est considéré comme un coût explicite.

D'un autre côté, le coût implicite est tout ce que vous abandonnez pour autre option qui n'est pas de l'argent.

Ce concept m'a probablement marqué parce que nous avons tendance à voir le coût explicite des décisions que nous prenons, mais nous ne remarquons pas qu'il y a un autre coût associé aux les décisions que nous prenons.

C'était stimulant pour moi de réfléchir aux différents coûts impliqués dans une décision.

Laisse moi te donner un exemple

Puisque nous sommes dans le sujet de l’éducation, prenons l’exemple de moi ayant le choix de suivre un cours l’été à l’Université.

Dès le départ, nous pouvons dire que les frais de scolarité sont un coût explicite. Mais il pourrait aussi y avoir les livres, les passes de bus ou l'essence pour la voiture, etc…

Une partie du coût implicite serait si, par exemple, j'aurais pris ma voiture pour assister aux cours, la dépréciation (l'usure).

De plus si je n'avais pas suivi le cours j'aurais pu travailler, donc tout l'argent non gagné est aussi un coût, ou j'aurais pu me reposer, passer du temps avec ma famille, etc...

Sur la photo d'une fille travaillant sur son ordinateur pour ses devoirs, vous pouvez voir le titre de l'article "Le concept qui m'a le plus frappé au CEGEP". Et en bas de la page vous pouvez voir le lien du site web.
TheAddictedReader.com

Comment cela s'applique à vos décisions quotidiennes

Dans le livre L'esprit millionnaire il y a l'exemple du choix d'embaucher un plombier ou de faire le travail soi-même.

J'aime cet exemple car il montre que parfois les facteurs impliqués dans une décision sont négligés.

Voici un exemple:

L'auteur dit d'économiser 150 $ pour faire un travail soi-même n'est pas la seule chose à considérer. Il y a beaucoup d'autres choses à considérer en plus de l'argent dépensé.

L'une des choses est qu'avec ses meilleures connaissances, le plombier peut choisir des matériaux plus appropriés. Et cela aurait pu vous faire économiser de l'argent en termes de coûts d'exploitation.

De plus, Il fournit une garantie sur l'installation. En tant que débutant, vous pourriez faire des erreurs et finir par avoir plus de problèmes à long terme.

Le temps est un autre facteur. Ce n'est pas seulement le temps que vous consacrez à l’installation, mais également le temps que vous passez à acheter les pièces, à étudier les techniques d’installation et à acquérir les outils appropriés.

Comme il dit «Pourquoi étudier la plomberie si vous n'allez pas être plombier?».

Votre temps peut être consacré à travailler ou à réaliser un projet personnel que vous pourriez avoir, pour améliorer vos compétences professionnelles, étudier des investissements ou passer du temps avec vos enfants.

J'espère que cet article vous évitera d'oublier certains facteurs importants dans vos prise de décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.